Mémoire éternelle : Matouchka Juliana Ossorguine Schmemann

Le dimanche soir du 29 janvier 2017, Matouchka Juliana Schmemann, 93 ans, épouse de feu le protopresbytre Alexander Schmemann, éducatrice de longue date aux écoles pour filles de New York et ancienne directrice de l’école Spence, s’est endormie dans le Seigneur au Hebrew Home de Riverdale où elle habitait depuis l’automne 2016.

Matouchka Juliana est née dans une famille d’émigrés russes blancs; elle a été élevée et éduquée en France.  En 1951, le Père Alexander et elle sont déménagés à New York, où elle a amorcé une longue carrière d’enseignante à l’école Chapin, l’école Spence et l’école Brearley.

En 1977, elle a été nommée directrice de l’école Spence située sur la 91e Rue Est. Une grave maladie l’a obligée à démissionner en 1981, mais dès qu’elle a été rétablie, elle s’est jointe au corps professoral de la faculté de Brearley jusqu’au moment de sa retraite. De nombreuses générations de femmes, à qui elle a enseigné le français, ainsi que le russe, et pour lesquelles elle était toujours « Madame Schmemann », gardent d’elle un chaleureux souvenir. Le gouvernement français lui a décerné la médaille de la Palme d’argent pour services rendus à la culture française.

Matouchka Juliana est née le 6 octobre 1923 à Baden-Baden en Allemagne, là où sa famille, les Ossorguines, se sont installés après la Révolution russe. Son fils, Serge Schmemann, un membre du comité de rédaction du New York Times et, pendant de nombreuses années, un correspondant à l’étranger du Times, a écrit un livre, « Echoes of a Native Land », relatant 200 ans d’histoire russe à l’ancien domaine des Ossorguines au sud de Moscou.  Sa famille est peu de temps après déménagée à Paris, où elle a fréquenté le Collège Sainte- Marie de Neuilly situé à l’extérieur de Paris et l’Université de la Sorbonne où elle a obtenu une licence ès lettres en Études classiques. En 1943, elle a épousé Alexander Schmemann, un prêtre et théologien réputé qui est devenu doyen du Séminaire théologique orthodoxe Saint-Vladimir de Yonkers dans l’État de New York et a joué un rôle déterminant dans l’établissement de l’Église orthodoxe en Amérique. Le Père Alexander s’est endormi dans le Seigneur en 1983.

Pendant sa retraite, Matouchka Juliana a participé activement aux affaires de l’Église et a écrit deux livres, « My Journey With Father Alexander » et « The Joy to Serve », lequel traite des défis à relever en tant que Chrétien orthodoxe dans le monde moderne. Elle a voyagé à travers tout le pays pour donner des conférences à des groupes de femmes.

Matouchka Juliana laisse dans le deuil trois enfants : Matouchka Anne Hopko, Ellwood City, PA; Serge Schmemann, Paris, France; Matouchka Mary Tkachuk, Bronxville, NY; neuf petits-enfants, 22 arrière-petits-enfants et quatre arrière-arrière-petits-enfants.

Les visites débuteront à 17 heures le jeudi 2 février à l’église Sainte-Trinité du 46 rue Seymour à Yonkers, NY, où le service funèbre sera célébré à 19 heures. La Divine Liturgie sera célébrée à l’église Sainte-Trinité à 9 heures le vendredi 3 février. Une Pannikhide et l’inhumation suivront au monastère Saint-Tikhon de South Canaan, PA.

Au lieu des fleurs, des dons en mémoire de Matouchka Schmemann peuvent être faits à la Justin Solak Foundation.  Justin était un petit-fils bien-aimé qui est décédé il y a un an.

Mémoire éternelle à Matouchka Juliana!

2017-01-29